Nintendo se voit obligé de suspendre certains de ses jeux vidéos

Annoncé pour cet été, le jeu vidéo Mario Kart ne pourra sûrement plus être disponible sur les smartphones en Belgique. La législation belge n’entend pas démordre.

Qu’il vous souvienne qu’en fin janvier 2019, la commission des jeux de hasard belge martelait que les loot boxes des jeux vidéo sont comme des paris et donc seront proscrites sur le plat pays. Il s’agit en réalité, parlant des loot boxes, des sortes de boîtes surprises avec généralement du contenu cosmétique ou des items optimisant votre pouvoir d’action sur un jeu, comme sur Fifa Ultimate Team.

Une décision compromettante de la Commission belge des jeux de hasard

La présente décision de la législation évoquée rend plus complexes les affaires des éditeurs de jeux vidéo. Ces derniers y voient d’ailleurs un manque à gagner puisque ces loot boxes obtenues grâce à des microtransactions, constituent la principale source de revenu une fois le jeu sorti, des éditeurs.

Nintendo tombe sur le coup de la loi

Face à cet obstacle qui n’est pas des moindres, le géant japonais Nintendo refuse de s’adapter. Il a, par conséquent, choisi de retirer ses jeux concernés.

En effet, à partir du 27 août prochain, les titres Animal Crossing : Pocket Camp et Fire Emblem Heroes sous Android et iOS ne fonctionneront plus en Belgique. C’est ce qu’a annoncé le groupe japonais ce mardi. Le très attendu Mario Kart tour, jeu de course Mario sur smartphone ne sera alors plus qu’un rêve inachevé.

De plus, s’exprimant à travers un communiqué, Nintendo voit cela comme une "situation ambiguë concernant certaines méthodes de monétisation dans les jeux en Belgique". Il ajoute que "les futurs titres Nintendo utilisant des méthodes de monétisation similaires ne seront pas lancés en Belgique."

Les joueurs belges en payent d’ailleurs déjà le prix car se trouvant en présence d’une concurrence déloyale. Ces derniers, en effet, perdent plus sur le jeu car les joueurs de tous les autres pays ont toujours la possibilité d’utiliser des loot boxes comme ils veulent pour être plus efficace en jeu.

Une question qui taraude les esprits

Dire qu’un jeu bien pratiqué dans tous les autres pays du monde devrait s'adapter aux décisions prises en Belgique avant de fonctionner, cela devient une exigence qui semble perdre sa place. Encore que cela prive en même temps un nombre considérable de joueurs de contenus supplémentaires.

Sans oublier la réalité selon laquelle il y a des jeux gratuits tels que League of Legends ont besoin de leurs loot boxes pour engranger des revenus et continuer à être perfectionnés. La question reste ouverte et de nouveaux grands changements peuvent bien intervenir du côté des éditeurs de jeux.

Mais le fait est que les loot boxes sont également interdits en Amérique, en Europe et aux Pays-Bas actuellement. Il faudra que les Editeurs de jeux optent pour des créations sans loot boxes comme le fait déjà Blizzard.

Cette promotion est terminée ...

Article rédigé le 27 mai 2019 à 15h12 dans la catégorie : Casino

Autres articles sur les jeux d'argent en Belgique

Partagez sur les réseaux sociaux