Menace de suspension des paris de skins et loot box dans les jeux vidéo

Quatorze pays d’Europe se sont joints à la France et l’État de Washington pour s’attaquer aux jeux d’argent des jeux vidéo à travers une déclaration signée par tous.

16 pays entament une procédure conjointe pour régler définitivement la question des loot box

Après avoir intenté des actions contre les éditeurs des jeux vidéo en vain, les différents États se sont unis et ont formé une coalition pour mettre définitivement fin aux paris de skins et de loot box. Cette démarche est plutôt prometteuse, car les commissions l’ont prise au sérieux et dorénavant tentent de trouver une solution.

Qu’entend-on par les paris de skins et loot box ?

Une loot box se définit comme étant un objet virtuel. Le plus souvent, il s’agit de plusieurs objets réunis dans un coffre qui permettent au joueur d’améliorer sa performance dans le jeu. L’amélioration peut aller de la personnalisation d’un personnage à l’obtention de nouvelles fonctionnalités de jeu. Auparavant l’accès ne nécessitait pas l’utilisation d’argent réel comme c’est le cas actuellement, d’où l’action de la présente commission.

Les jeux de skins sont, quant à eux, des jeux proposant aux joueurs la personnalisation de l’apparence de leurs personnages. Cette personnalisation prend en compte l’habillement, le visage, les équipements, etc. On assimile les capacités du joueur à son apparence, raison pour laquelle ces jeux ont pris d’ampleur et font objet de commerce. Si bien qu’aujourd’hui, on vend ou on achète ces jeux à des prix exorbitants. Mais ils constituent aussi des monnaies d’échange où la plupart des joueurs cherchent à avoir une riche collection afin d'accroître leur valeur.

Des luttes unilatérales peu concluantes !

Les structures de certains pays comme les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, l’Angleterre et la Belgique pensent que le système de loot box réalisé par certains éditeurs de jeux sont dangereux pour les joueurs, en particulier pour les jeunes. C’est pour cela que ces derniers ont mené des actions pour la suppression de ce système.

Le problème est actuellement d’envergure internationale puisqu’une coalition a été formée pour se faire entendre. Cette procédure entamée par les 15 autres pays qui se sont alliés à l’État de Washington suit son cours. De sorte que les paris de skins et les loots box font l’actualité. Ce sujet n’a jamais été pris au sérieux auparavant.

La déclaration de la coalition contre les éditeurs de jeux vidéo

Les seize organismes des pays de la coalition ont signé une déclaration visant à anéantir les jeux de skins et les loot box. Ils disent n’avoir pas compris les limites ambigües entre les jeux d’argent et les jeux vidéos en faisant allusion aux paris de skins notamment skin gambling et les loot box.

Suite à cette déclaration émise par ces organismes, les plateformes exerçant illégalement et offrant les jeux d’argent de jeux vidéo sont dorénavant surveillées de très près car les régulateurs en ont fait leur priorité. Par ailleurs, ils invitent les industries de jeu et les sites technologiques à s’impliquer dans la lutte engagée contre ces plateformes. De même, ils incitent les producteurs de jeux à prendre les mesures nécessaires pour que les fonctionnalités des jeux comme les loot box ne soient pas des jeux d’argent selon les lois nationales.

À ce propos, les régulateurs souhaitent un dialogue clair et franc avec les sociétés du jeu social et du jeu vidéo. Les plateformes des entreprises concernées par cette situation devraient impérativement se rapprocher des autorités de régulation pour travailler ensemble afin de trouver un consensus.

Le directeur général de la Gambling Commission du Royaume-Uni est totalement du même avis que les régulateurs sur leur proposition de dialogue. Il a également ajouté que cet appel à leur endroit soit promptement pris en compte pour protéger les consommateurs notamment les enfants.

La déclaration est signée par des ministres des Finances ou autorités de régulation des jeux d’argent de la République Tchèque, de l’Irlande, Gibraltar, la France, l’Autriche, la Lettonie, les Pays-Bas, la Pologne, l’Espagne, le Portugal, la Norvège, Malte, Jersey, l'île de Man, le Royaume-Uni et l’État de Washington.

Article rédigé le 25 septembre 2018 à 21h55 dans la catégorie : Casino

Autres articles sur les jeux d'argent en Belgique

Partagez sur les réseaux sociaux

Profitez des dernières offres