IEM Summer 2021 : Quid des 16 équipes en compétitions remportera les 250 000 dollars en jeu ?

250 000 dollars, c’est l’enjeu qui mettra aux prises les 16 équipes qui se préparent à entrer en lice pour le compte de l’IEM Summer 2021. Encore une fois, l’ESL a choisi de commencer dans deux différents groupes.

A quoi s’attendre pour l’IEM Summer 2021 ?

Les équipes vont ensuite s’affronter dans les play-offs qui, à la différence de la phase de groupe, comportent un système à élimination simple. Est-ce qu’on va assister à un nouveau triomphe de la CEI ou des challengers vont-ils surgir de l’ombre ? Un gagnant pourrait bien venir de l’extérieur de la région de la CEI, surtout avec l’absence de Natus Vincere. Même s’il est toujours présent, il faut noter que Gambit est loin d’avoir l’influence qu’on lui a connue précédemment.

Une possibilité pour Heroic ?

Heroic ne fait plus preuve de constance comme cela a pu l’être auparavant. Il a dû récemment se contenter de quelques places décevantes derrière Gambit. Mais il ne faut pas écarter le scénario où Heroic apprend de ses erreurs passées et remonte largement la pente lors des tournois suivants. Il faut également ajouter que le jeu est très fort dans ce type de format et encore plus à l’IEM Summer. Cela offre assez de chance et de confiance aux joueurs.

NIP sur sa lancée

L’écurie suédoise de NIP semble sur une très bonne lancée surtout depuis l’arrivée de leur nouvel AWP’er danois Dev1ce. Le fait d’avoir obtenu une solide deuxième place au dernier tournoi vient confirmer l’efficacité du changement de joueur. Cela pourrait également permettre à la célèbre organisation de se rapprocher ou même de rentrer une nouvelle fois dans le top 10 mondial. Cependant, il ne faut pas oublier de notifier la présence des plusieurs autres fortes équipes comme Astralis et G2 Esports ce qui rend le scénario plus palpitant ; on n’est pas à l’abri d’une surprise.

Astralis doit se rattraper

Le départ inattendu de Dev1ce n’a visiblement pas fait beaucoup de à Astralis et cela se comprend aisément. N’ayant pas été satisfaite lors du dernier évènement Flashpoint, l’équipe se contente en ce moment d’une cinquième place au classement mondial. Une sixième place là-bas ne présage pas forcément de belles choses pour ce tournoi puisque les concurrents qui sont aussi présents à l’IEM Summer 2021 y ont rendu des cartes meilleures. Astralis devrait donc opter pour une rétrospection pour apprendre de ses erreurs et repartir sur une bonne base ; l’équipe a quand même l’effectif qu’il faut pour y parvenir.

Sprout en soutien ?

Il y a également une équipe allemande qui a pu s’imposer dans les ENC Global Playoffs mais il ne s’agit pas de BIG. Sprout a donc validé son ticket pour l’IEM Summer au détriment d’une équipe du Benelux, eClub Brugge ; on ne va pas leur tenir rigueur pour cela. Avec actuellement une 30e position au classement mondiale, l’équipe de Sprout pourrait faire de vrais bonds en avant. Il faut dire que l’équipe comporte des joueurs assez expérimentés pour bien exploiter leur position d’outsider à partir des nombreuses images en ligne des adversaires. La plupart du temps, les analystes des adversaires se contentent de bien lire les adversaires statistiquement plus difficiles à battre et oublient les outsiders.

L’IEM va se dérouler en toute liberté à partir du 3 juin avec au programme le spectacle du créneau le 13 juin. La diversification du terrain de jeu offrira de nombreux feux d’artifice, permettant même aux outsiders d’aller assez loin.

Article rédigé le 09 juin 2021 à 14h51 dans la catégorie : Paris Sportifs
Opérateur agréé sous le n°FA+116764
Jouez avec modération et responsabilité !

Autres articles de BetFirst

>

Infos sur BetFirst

A découvrir sur BetFirst
BetFirst propose des jeux de casino en ligne BetFirst propose des paris sportifs en ligne
Licence : FA+116764
Notre avis sur BetFirst